Job

Tu as 40 ans et tu reprends tes études…

16 janvier 2015
reprends tes études

Tu as 40 ans et tu reprends tes études – Episode #4 de notre série « Le jour où tu ne monteras pas au 18 ème étage ».

 

Ma raison et moi savourons nos premières semaines de liberté totale, comme en témoigne le délai qui s’est écoulé depuis le dernier épisode.

 

Au début, je me suis accordée quelques jours de « vacances ». Il me semble important pour toi, lecteur, d’en donner d’ailleurs la juste définition :

VACANCES (définition d’une mère de famille – ex-femme active temporairement- ayant des enfants tout le tour du ventre : emmener les dits-enfants à l’école le matin et ne les récupérer qu’à la fermeture de la garderie, voire oublier l’heure de la garderie et arriver en retard. Apprendre à faire « rien », voir des copines, faire du shopping, passer du temps à faire des choses inutiles et futiles. Surtout ne pas faire de tâches ménagères.

 

Ensuite, les vacances scolaires sont arrivées (la tuile !), j’ai donc dû m’occuper des enfants.

L’école a fini par reprendre (ouf !), et moi… et bien moi aussi j’ai décidé de reprendre le chemin des écoliers.

 

Liberté et raison se sont donc associées : repartir de zéro oui, mais avec un petit bagage pour me conforter et donner de la  crédibilité à cette nouvelle direction professionnelle.

Pour gagner mon ticket de formation, j’avais dû écrire, il y a quelques mois, ma motivation et rédiger un CV : réduire à deux lignes mon bac +5 et une quinzaine d’années d’expérience professionnelle n’ayant pas grand chose à voir avec ma nouvelle voie. Exercice amusant et grisant de transformer la seule ligne « loisirs » du CV pour qu’elle occupe 3/4 de la page.

5324902620_cb04fb7ba1_o

Comme la veille de ma rentrée en CE2 (mais aussi de CM1, CM2, 6è et finalement  jusqu’en dernière année de fac), j’ai passé une nuit perturbée. Pourquoi, même à 40 balais on stresse avant une rentrée scolaire ?

Bon là j’avais une excuse : à quoi ça ressemble une formation « professionnelle » ?…

 

C’est donc avec une trousse débordante de fournitures, et 2 ou 3 cahiers que je me suis rendue à mon premier cours.

J’ai franchi la porte du Lycée dans lequel ma formation se tient, et n’étant pourtant pas connue de l’établissement, on m’a démasquée tout de suite : « vous venez pour la formation professionnelle ? » J’ai pourtant de ci de là encore quelques problèmes d’acné, mais visiblement minimes 😉 Remarque, j’aurais pu être une prof !

11830531726_4067c29421_z

Comme j’étais en avance, j’ai fait un petit tour du propriétaire et me suis autorisée un café dans le « foyer » – ouf, oui il y a une machine à café, la même que dans la tour !

Je me suis abandonnée mécaniquement à la lecture des panneaux et prospectus qui trainaient : un numéro vert pour la première consultation gynécologique, une adresse pour les fournitures à « tarif étudiant », un mémo sur les bons réflexes pour « se protéger des maladies sexuellement transmissibles », le règlement intérieur, et enfin un guide sur les différents types de contraception.

C’est donc pleinement informée que je me suis rendue en salle 208, juste à côté de celle des élèves de bac Pro (elles ne m’ont pas dit « bonjour madame » en passant à côté de moi…satisfaction personnelle !).

Une petite dame avec un chignon haut perché nous a ouvert la porte, elle m’a tout de suite tutoyé, et je l’ai tutoyé en retour, naturellement.

 

Je n’ai pas ouvert mes cahiers, pas sali ma gomme. J’ai travaillé de mes mains ! ET C’EST TOUT !

Je n’ai pas eu envie ni besoin de prendre une pause, j’étais bien trop concentrée, et je ne veux perdre aucune minute, aucune seconde !

J’ai envie d’apprendre, de pratiquer, de confirmer que je suis faite pour ça.

 

C’était génial et frustrant à la fois.

J’ai envie que ça aille encore plus vite…

 

Fabie

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Notrunivers 24 mai 2015 at 11 h 33 min

    Ton article me replonge quelques années en arrière lorsque j’ai repris mes études et me donne envie de recommencer. Je suis super curieuse aussi : qu’as-tu suivi comme formation?

    • Reply Florence Pilard 25 mai 2015 at 13 h 26 min

      Etudes assez généralistes, l’idéal quand on ne sait pas trop où aller : un joli bac +5 Gestion-Marketing-Communication; ça me servira toujours dans ma nouvelle vie… Je ne regrette rien (non!… rien de rien !) :-)

      • Reply Notrunivers 26 mai 2015 at 0 h 38 min

        Merci! Je pensais à ta nouvelle formation suivie récemment…

        • Reply Fabie 2 juin 2015 at 10 h 00 min

          oups, il faut attendre la suite des épisodes 😉 non je plaisante, je termine mes cours au GRETA… on pourra en parler :-) Tu m’as reconnue ?!

    Leave a Reply