Job

Changer de carrière #3 le jour où tu ne monteras pas au 18ème.

12 décembre 2014
changer de carrière

Comment tout a commencé ? Changer de carrière.

Un jour on nous a annoncé que c’était la crise !
Non, pas cette crise que l’on « connaît » depuis plusieurs années… Pas celle dont on parle dans les journaux, à coup d’articles sur la fermeture d’une usine ici, ou la mise en liquidation d’une entreprise là-bas…
On nous a annoncé qu’une crise arrivait dans notre tour de verre, du 1er au 23e étage sans exception (NDLR Fabie est au 18ème ).
En réalité, cette crise c’était bien celle des journaux TV !
Elle nous avait rattrapés, on la reconnaissait maintenant.
Cette crise est donc venue balayer d’un revers de la main le poste que j’occupais au nom de la satisfaction des clients, de la performance voire de l’excellence…
Déception ! c’est bizarrement le premier sentiment qui m’est tombé dessus.
Pas la peur, non, car j’ai vite compris ma chance d’avoir le choix : m’accrocher dans un espace inconnu aux données peu maîtrisées, ou partir.
C’est drôle de réaliser qu’à 40 ans, notre insouciance des 20 ans s’est divisée par 2 alors que la confiance en soi s’est, elle, multipliée par 4 voire 10 (je partais de très bas :)
Comme si une équation avait été vite posée : le mari, les enfants, le crédit de la maison, les 20 ans que j’ai déjà passé à bosser, les 25 ans qu’il me reste à bosser… Et dans cette équation, il est temps d’introduire une nouvelle inconnue : la passion !
Timidement j’ai commencé à évoquer le sujet de l’après… Légèrement gênée de répondre à la question
« Alors ? Tu cherches un boulot ? Tu as des pistes ?! « 
Par…
 » Non ! Je ne cherche pas… »
« … Ah bon ? Mais que vas-tu faire ? »
« …. J’ai envie de faire ce que j’aime ! »
(blanc)
(gloussement)
(silence)
« Ah ben si on faisait tous ce qu’on aime… »
Merci !! Voilà ce qui m’a donné encore plus envie !
Alors j’ai pris une page blanche et j’ai noté tout ce que j’aimais faire.
Je ne me suis même pas encombrée de la liste des choses que je n’aimais pas !
J’ai eu l’impression de créer un cocktail à la fois sucré, acidulé mais légèrement vanillé, pétillant…. enivrant !
Qu’il était bon ce cocktail!
« BING ! »
Comme un gros bloc de glace, non pilé !- ce qui aurait été pourtant parfait dans mon cocktail – la raison s’est invitée !
Il faudra désormais composer aussi avec elle…
Fabie
photo ©carnaxide

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply